Aubervilliers-Boully

  AUBERVILLIERS-BOULLY 25 ANS DE COOPERATION

 

           LA MAURITANIE, données nationales :

2 fois la superficie de la France : 1 030 700km2

2/3 du territoire = Désert

1/3                            =Sahel

3,8 millions d’habitants (2,2millions en 1992)

Capitale : Nouakchott

40% de la population a moins de 14ans (age médian :17ans)

En 1986, le territoire est divisé en 208 communes

En 2001, mise en place d’un cadre stratégique de lutte contre la pauvreté

 

Indicateurs de développement :

                                                                       En 1992              En 2013

Espérance de vie à la naissance :         48ans                   61 ans

Indice de fécondité :       6,5 enfants par femme           4,2 enfants

Mortalité infantile avant 1an :                     11,7%               5,9%

Scolarisation primaire :                                 33,5%               70%

(beaucoup +faible chez les filles)

Enfants vaccinés avant 1an           80%

Téléphones portables :                  90%

Boully, est une commune rurale composée de 19 villages (environ 20 000 habitants et 610 km2) , située au sud de la Mauritanie, à 7 km de la frontière malienne, dans la région du Guidimakha (capitale Sélibaby).

Langues parlées : Soninké, Peul, Maure, Français.

Données loco-régionales :

En 1993, 1ère installation électrique et 1ère cabine téléphonique à Sélibaby

En 2000, un téléphone satellitaire à Boully

En 2013, la majeure partie de la population boullyenne possède un téléphone portable et certaines familles ont accès à l’électricité grâce à l’installation privée de panneaux solaires.

Un système d’adduction d’eau, financé par l’Agence Française de Développement, dessert 7 bornes-fontaine sur le village de Boully . De nombreuses familles s’y sont raccordées à leurs frais.

Années 1989 à 1991,

Les ressortissants boullyens créent l’association des volontaires pour le progrès et la développement de la commune de Boully (AVPDCB) en 1987 . Ils créent des partenariats et  financent le creusement de 4 puits, l’aménagement de jardins maraîchers collectifs , une cantine pour les enfants dénutris, une banque de céréales et la construction du dispensaire.

A Aubervilliers ils  prennent contact avec la mairie , le service de la vie associative et le centre municipal de santé. Plusieurs professionnels du CMS  se mobilisent et débute un travail régulier avec les boullyens.

Année 1992 : 

Inauguration du poste de santé en juin

Centre de santé Boully

Préparation et réalisation de la 1ere mission (15-29 nov.)

1992, 1ère mission Albertvillarienne conduite à Boully par Samba Diawara (assis). De gauche à droite : Bernadette, Jocelyne, Catherine, Michèle; Claudine et Lydie.

 

Objectifs :  évaluation des moyens, des problématiques et des besoins sanitaires, prise de contact avec le personnel de santé et avec l’ensemble de la population , évaluation nutritionnelle des enfants,  éducation sanitaire et nutritionnelle.

Année 1993 : 

Rédaction d’un document et restitution de la mission à l’espace Renaudie en       janvier avec vidéo.

Mission en novembre et participation à l’ « atelier de concertation sur la politique de

Santé dans le Guidimakha  » à Sélibaby

L’AVPDCB réalise l’aménagement des berges du marigot situé dans le village, en partenariat avec le CCFD (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement).

Année 1994 :

3éme mission , évaluation nutritionnelle des enfants

éducation sanitaire et nutritionnelle

travail avec le personnel de santé :inventaire et entretien  du

matériel et contribution à l’amélioration des conditions d’hygiène

apport de petit matériel et de médicaments,

Rédaction et signature de la charte de coopération entre la municipalité  d’Aubervilliers et l’AVPDCB. Les objectifs sont d’œuvrer ensemble à l’auto développement de la commune de Boully et de favoriser le dialogue interculturel.

L’AVPDCB finance un centre d’hébergement pour les collégiens de Boully au chef lieu de département d’Ould Yenge. Il poursuit le partenariat avec le CCFD avec la  construction de diguettes filtrantes anti-érosive sur plusieurs sites . Durée de ce projet d’aménagement des terroirs : 6 ans.

Année 1995 : 

 4éme mission,  évaluation nutritionnelle et mise en place d’un Centre de Récupération et d’Education Nutritionnelle(CREN) financé par la ville d’Aubervilliers.

Un repas supplémentaire est confectionné chaque jour, pour 30 enfants pendant 3 mois.

Un éducateur de l’association « A travers La Ville », participe à la mission .

Les femmes de Boully nous font la demande d’un moulin à mil

Parution du 1er numero du journal : Les amis de Boully

A Boully, animation d’une réunion sur la santé, Docteur Hamidou Traoré, Samba Diawara et Manga Diallo

 

Année 1996 : 

Création de l’association : «  les amis de Boully : Aubervilliers Boully Solidaires »

1er projet cofinancé par le ministère des  Affaires Etrangères , achat d’un camion benne destiné à l’aménagement des  terroirs et à la construction des diguettes.

Participation au séminaire sur la coopération décentralisée en Mauritanie organisée par  Citées Unies France et l’association des maires mauritaniens à Nouatchott, et début

de la formation de personnes relais de sensibilisation santé.

Le journal des amis de Boully No 2

A Aubervilliers, participation des boullyens aux ateliers de l’intégration (initiative menée par le service de la vie associative).

Année 1997 : 

Rédaction du livre de la santé :7 thèmes sont traités, beaucoup d’illustrations peu de texte. Vaccinations, Paludisme, Déroulement et surveillance de la grossesse, Nutrition des enfants , Diarrhées et hygiène de l’eau, Entretien et hygiène du poste de santé.

2 missions consacrées à la poursuite de la formation des personnes relais.

Evaluation nutritionnelle et mise en place du CREN ,

Début d’une  correspondance scolaire entre les enfants de l’école de Boully et ceux de l’école Jules Valles d’Aubervilliers.

Dépôt du projet moulin à mil ( partenariat de la ville d’Aubervilliers et du  Ministere des Affaires Etrangeres ).

Le journal des amis de Boully No 3

2 actions menées par les boullyens à Aubervilliers dans le cadre des ateliers de l’intégration :

«  droits et devoirs au logement » : 10 demi journées destinées à des responsables associatifs, animées par des professionnels sur différentes thematiques liées au logement .

« qu’est ce qui fait grandir les enfants », réunions mensuelles sur l’éducation des enfants avec des parents soninké  du quartier du Landy . Ces réunions se déroulent en français et en soninké avec traduction de toutes les paroles.

Année 1998 :

8éme mission : poursuite du travail sur la santé au plus prés de la population en lien avec le personnel de santé et le comité de santé.

séances d’éducation sanitaire dans les hameaux et campements animées par les personnes     formées en 1996 et 1997. ( les messages d’éducation sanitaire sont retrouvés à partir des images).

Accompagnement des associations de jeunes dans leur projet de maison de passage.

Mise en fonction du moulin à mil géré par l’association des femmes de Boully

Année 1999 :

L’AVPDCB devient ABDI (Association Boullyenne Pour le développement et l’Insertion) et crée un emploi de médiateur interculturel à Aubervilliers.

2005, réunion de travail d’ABDI, à droite Samba Diawara en lunettes. De gauche à droite : Hadyatou Diawara, Issa Mansega Diawara, Boubou Diawara et Doulo Fofana.

 

Equipement de l’école de Boully en tables et bancs.

Le journal des amis de Boully No 4

Année 2000 :

Travaux de rénovation de l’ecole( Aubervilliers-MAE) sur 2 années

10ème mission , rencontres et travail préparatoire en vue d’un projet d’assainissement de l’eau, évaluation nutritionnelle, CREN, visite, évaluations des besoins et soins dans plusieurs villages de la commune. Réunions avec les jeunes, soutien de leurs projets et éducation sanitaire.

Année 2001 :

Voyage humanitaire de jeunes d’aubervilliers à boully, accompagnés par le  Service Communal d’Hygiene et de Santé, et l’OMJA.

Année 2002 :

11ème mission, signature au SCAC (service de la coopération de l’ambassade de France à NKC-fond social de développement-) du projet de «  prévention des maladies diarrhéiques » par la javellisation de l’eau de boisson et sa conservation dans des canaris à robinet.

Poursuite évaluation nutritionnelle, CREN, éducation sanitaire.

Des potières sont formées à l’installation de robinets sur  les canaris , et une animatrice  est formée pour le suivi du projet.

Année 2003 :

12ème mission au cours de laquelle se déroule à Boully des « journées de reflexion sur le développement  »organisées par l’ ABDI  ( 300 participants).

Mise en route de la javellisation de l’eau, 200 canaris sont équipés de robinets pour

éviter la re-contamination de l’eau de boisson.

Travaux de rénovation du centre de santé ( partenariat auber- MAE).

Vote par le conseil municipal d’Aubervilliers du jumelage entre les 2 communes.

Année 2004 : 

Signature du jumelage, à Aubervilliers  par les 2 maires en présence d’une délégation du conseil  municipal de Boully .

Octobre 2004, Pascal Beaudet, maire d’Aubervilliers d’alors et feu Ansoumane Diawara, maire de Boully à l’époque, signent officiellement le jumelage entre les deux communes à l’hôtel de ville d’Aubervilliers.

 

Participation de la délégation à des réunions des comités de quartier et  manifestations festives.

 

Année 2005 :

Mission avec la participation  d’une enseignante du collège Rosa Luxemburg et apport d’un prototype de four solaire réalisé en classe de technologie.

Réception du maire d’Aubervilliers à Boully et visite de tous les villages de la commune.

Dans les villages de Kalignoro et Chalkha 200 canaris sont équipés de robinet et deux animatrices supervisent la javellisation de l’eau.

Participation à Nouakchott au séminaire organisé par Citées Unies France.

Début de la vente d’objets artisanaux réalisés par des femmes de Boully, dans un cadre de commerce solidaire.

Année 2006 :

Création du comité de coopération aubervilliers boully solidaires,

association 1901 qui remplace l’association les amis de Boully. Le CA est composé pour moitié de membres des 5 associations de ressortissants de la commune de Boully, et pour moitié d’amis de Boully. Le comité de coopération aubervilliers Boully solidaires est lié par une convention à la ville d’Aubervilliers.

Construction d’une extension  du centre de santé en majeure partie financée par les ressortissants boullyens, ( complément par le MAE, le CRIF et la ville d’Aubervilliers) pour répondre à la demande croissante de soins.

Année 2007 :

16ème mission consacrée au suivi des projets en cours ( javellisation sur les 3 localités, construction centre de santé ), et à la préparation  des projets à venir ( construction de puits, évaluation des besoins en  formation sanitaire).

Année 2008 :

Stage de formation de 2 mois au centre de santé d’Aubervilliers et à l’hopital Avicenne de l’infirmier de Boully.  Creusement et surcreusement de puits ( partenariat mairie d’aubervilliers et  MAE)

En partenariat technique avec le GRDR ( Groupe de Recherches pour le Développement Rural) et financier avec le SEDIF(Syndicat des Eaux d’Ile de France),  élaboration d’un projet d’envergure d’équipement hydraulique sur 5 localités de la  commune de Boully.

Envoi d’un container d’équipement et de matériel médical destiné au postes de santé de Boully et de Chalkha.

Année 2009 :

Lors de la 17ème mission, visite de 9 villages de la commune .

évaluation des réalisations hydrauliques dans 5 localités ( 4 puits sont fonctionnels, le surcreusement d’un puit a échoué) .

Travail préparatoire, avec la population de chaque village, à l’utilisation et à la maintenance des forages à venir. Le service de l’eau impliquera une participation financière des villageois.

préparation à la mise en route des  projets de formation au maraîchage ( partenariat Aubervilliers- MAE)  et de formation d’accoucheuses auxiliaires ( Aubervilliers-MAE).

Information sanitaire pour les élus du conseil municipal.

Année 2010 – 2011 :

Réalisation de 7 équipements hydrauliques : forages et installation de pompes à exhaure manuelle. Formation des 5 accoucheuses auxiliaires à Nouakchott ( durée 6 mois). Mission de suivi des projets réalisés par les ressortissants Boullyens.

Année 2012 –2013 :

Les forages sont fonctionnels. Poursuite de l’accompagnement des comités eau par l’Agent de Développement Local grâce à un financement de « Plaine Communes » pour sa prise en charge. Les accoucheuses sont en poste. Mise en route d’un projet d’électrification et ‘informatisation de la mairie, du centre de santé et des écoles, prévu sur 3 ans, cofinancé par la mairie d’Aubervilliers et le MAE.